Histoire du Belarus:

Après la guerre, la catastrophe

 

Le pays renaît de ses cendres. Il devient plus que jamais le poste avancé de l'Union soviétique. Le Belarus s'industrialise.
La langue biélorusse est bannie.

Mais le Belarus va enchaîner sur une nouvelle tragédie. Le 26 avril 1986, le réacteur numéro 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl explose.
Tchernobyl, c'est en territoire ukrainien. Mais c'est à quelques kilomètres seulement de la Biélorussie.

Le vent est défavorable. 70% des retombées radioactives vont se faire en Biélorussie sur la région de la ville de Mozir (extrême sud est du Belarus) et sur celle de Moguilev (est).

 

Dès le 27 avril, les évacuations commencent. Mais seulement côté ukrainien.
Du côté biélorusse de la frontière, deux millions de personnes sont installées et ne bougent pas.

Depuis, une zone est interdite au Belarus. Officiellement, il est interdit d'y vivre et d'en consommer les productions agricoles. Certains habitants ont tout de même décidé d'y retourner. On les appelle les « Samosioli », les « colons individuels ». Ils sont environ 1000, à vivre exclusivement d'une terre contaminée pour des milliers d'années.


 

Histoire du Belarus: La guerre, encore et encore

Histoire du Belarus: Le plus lourd tribut de toute l'Europe

Histoire du Belarus: L'indépendance, acte 2

Histoire de la Biélorussie: accueil

Histoire de la Biélorussie: Au commencement il n'y avait...

Histoire de la Biélorussie: Le grand duché de Lituanie

Histoire de la Biélorussie: La Russie entre en scène

Histoire de la Biélorussie: L'indépendance, enfin!

Copyright, Tous droits réservés, 2009-2017, Impression, copie, et reproduction interdites.